PARTAGER

Travail : vers de nouveaux droits - France en commun

Légalisation du travail du sexe

Parce que la pénalisation ne protège pas les travailleurs et travailleuses du sexe et au contraire, oblige à la clandestinité en ouvrant la porte à toutes formes de violence ; traite des femmes, exigences des clients, agressions, misère sociale, ect.... Je propose donc d'ouvrir la légalisation du travail du sexe. Il n'est évidemment pas question de mettre qui que ce soit en vitrine ; les prostitué.e.s n'étant pas des objets de consommation. Mais parce qu'il est insoutenable que dans un pays comme la France des femmes en âge de la retraite se prostituent pour se nourrir ou payer son loyer. Parce qu'il est insoutenable que la non réglementation ouvre la porte aux traffics d'êtres humains, avec ou sans papier. Parce qu'il est insoutenable de fermer les yeux sur les conséquences de la clandestinité (misère, drogues, violences, MST). Parce que la prostitution est une conséquence de la misère sociale et qu'il est du devoir de la gauche de protéger les plus précaires et les plus vulnérables; je soumet l'idée de la légalisation du travail du sexe, afin de : Donner des droits aux travailleurs et travailleuses du sexe ; "tolérer plus, pour travailler moins", droits au chômage, à la retraite, à la formation et la reconversion professionnelle. Permettre de conditionner ces établissements à des pratiques protégeant les prostitué.e.s, avec des obligations tels que des douches obligatoires pour les clients, des vigiles afin d assurer la sécurité des salarié.e.s, des préservatifs et des tracks de prévention contre les MST et drogues . Mais aussi la légalisation doit se traduire par un accompagnement vers la sortie de la prostitution et de ses conséquences ;c'est pour cela que ces établissements doivent avoir l'obligation de recevoir régulièrement des assistant.e.s sociaux, des médecins, psychologues, addictologues..... Tous professionnels permettant un accompagnement social complet.

Soutenez-vous cette idée ?

Pour publier, vous devez être connecté
connectez-vous ou inscrivez-vous

    Thierry Avelez valide l'idée
    a écrit : Légalisation du travail du sexe 2020-12-30 13:13:15 +0100
    L abolitionnisme de la prostitution et encore une attaque contre les miséreux, plutôt que de s attaquer à la misère.
    Thierry Avelez valide l'idée
    a écrit : Légalisation du travail du sexe 2020-12-30 12:50:39 +0100
    Izagora, si j utilise le terme de travail de sexe, c’est parce que c’est le terme employé par les principales concernées. Qui ne sont pas des ideologistes féministes
    qui pensent à la place des autres.
    Thierry Avelez valide l'idée
    a écrit : Légalisation du travail du sexe 2020-12-30 12:47:32 +0100
    Izagora, l abolition, c’est de la bien-pensance, et n a qlue faire des realité des femmes…… Non la prostitution n’est pas un viol.
    L abolition de la prostitution, c’est un doux rêve au conséquences sociale et sanitaire catastrophique.
    Il ne suffit de vouloir abolir la prostitution ou la mendicité pour que cela n existe plus. Il faut donner des droits et accompagner vers la sortie de la prostitution et faire en sorte que l on n y rentre plus.
    La clandestinité ne permet pas cet accompagnement indispensable, à la lutte contre la misère qu es la prostitution.
    Abolition de la prostitution…..?
    Kezako? Si l on abolie pas la misère….
    lzagorac valide l'idée
    a écrit : Légalisation du travail du sexe 2020-11-17 23:27:18 +0100
    Pas d’accord du tout.

    L’expression “travail du sexe” relève de l’oxymore.

    1- Le travail construit et structure l’individu quand la prostitution le détruit. La psyché humaine fait que le sexe ne peut pas être un outil de travail, ce n’est d’ailleurs pas un outil du tout. Notre sexe est notre intimité, et si notre intimité peut s’offrir, elle ne peut ni se louer ni se vendre. La prostitution est un viol.

    2-Soit on a affaire à un travail et le CDI ou la titularisation doit être la norme, soit on ne peut pas ou ne doit pas CDIser et ce n’est donc pas un travail.

    3- L’abolition de la prostitution est une avancée remarquable sur le plan de la législation. Mais l’évolution législative ne soulage pas l’individu de la dépendance économique qui génère sa prostitution. Il faut donc à présent avancer sur le plan de la libération économique de l’individu prostitué-e.

    4-La prostitution est bien une conséquence de la misère sociale. La libération économique de l’individu prostitué-e passe par la lutte de classe : il faut s’attaquer au coût du capital, augmenter la rémunération du travail, ne pas oublier qu’il n’y a pas de chômeurs/euses mais des travailleurs/euses privé-es d’emploi et que les retraité-es ont bien gagné leur droit à un salaire décent à vie.

    EMPLOI SALAIRE RETRAITES forment le triptyque à partir duquel nous pouvons rendre obsolète le système prostitutionnel.
    cedric valide l'idée
    soutient l'idée de Thierry Avelez Légalisation du travail du sexe je soutiens 2020-10-21 15:42:17 +0200
    Thierry Avelez valide l'idée
    a écrit : Légalisation du travail du sexe 2020-10-13 16:03:43 +0200
    J’ai oublié de parler de sécurité sociale, mais cela va de soit qui dit travail déclaré, dit cotisation sociale, dit sécurité sociale.
    Thierry Avelez valide l'idée
    a écrit : Légalisation du travail du sexe 2020-10-13 14:03:34 +0200
    J’ai oublié donc le précise là, il est évident pour moi, le but étant de sortir les gens de la prostitution, que le CDI dans cette activité doit être interdit.
    Thierry Avelez valide l'idée
    soutient l'idée de Légalisation du travail du sexe je soutiens 2020-10-13 14:03:34 +0200
    Thierry Avelez valide l'idée
    a publié une idée Légalisation du travail du sexeTravail : vers de nouveaux droits 2020-10-13 13:37:08 +0200

Participer à la coopérative des idées
en 3 étapes

Inscrivez-vous

Pour partager vos idées, vous devez d’abord vous créer un compte : ça prend 2 secondes !

Publiez, partagez vos idées

Santé, travail, sécurité… Publiez et partagez vos idées dans les thèmes de votre choix

Voir les thèmes

Soutenez les bonnes idées

Voter pour soutenir
les meilleures idées en cliquant sur
"Je soutiens"

En savoir plus