PARTAGER

Travail : vers de nouveaux droits - France en commun

Réduire le temps de travail à 28 heures par semaine

La CGT, SUD et beaucoup d'organisations de gauche défendent les 32h. Ce n'est pas suffisant, et pas assez efficient pour changer en profondeur la société ! Il faut aller plus loin et réduire le temps de travail à 28h par semaine. 28 heures, c'est : - plus d'emplois créés donc moins de chômage ; - plus de temps à soi, pour s'investir dans la vie politique, la vie associative, faire quelque chose de productif mais autrement ; - plus de temps de présence des parents à la maison, donc plus de temps passé en famille et plus de temps consacré aux enfants et à leur éducation ; - moins de monde dans les embouteillages et les transports en commun, parce que le salarié qui me remplace le vendredi ou je ne travaille pas n'emprunte pas forcément la même ligne ou la même route ; - moins de stress, moins d'arrêts maladie, moins de dépressions et moins de troubles psycho-sociaux liés au travail. - la fin de contrats en temps partiel subi de 30, 31, 33 heures (et la réduction du préjudice lié au temps partiel subi inférieur à 28 heures). Bien sûr, il faudrait que ces 28 heures soient payées 35, ce qui signifie réfléchir à la question des petites entreprises et du meilleur moyen de les soutenir pour que ce passage aux 28 heures leur permette également d'embaucher. Il faudrait aussi réfléchir à la question des services publics, notamment des hôpitaux, car c'est notamment à leur sujet que beaucoup de critiques se sont concentrées lors du passage aux 35 heures.

Soutenez-vous cette idée ?

Pour publier, vous devez être connecté
connectez-vous ou inscrivez-vous

Participer à la coopérative des idées
en 3 étapes

Inscrivez-vous

Pour partager vos idées, vous devez d’abord vous créer un compte : ça prend 2 secondes !

Publiez, partagez vos idées

Santé, travail, sécurité… Publiez et partagez vos idées dans les thèmes de votre choix

Voir les thèmes

Soutenez les bonnes idées

Voter pour soutenir
les meilleures idées en cliquant sur
"Je soutiens"

En savoir plus