PARTAGER

Développer l’économie sociale et solidaire - France en commun

Système de solidarité contre la pauvreté et les inégalités

· Tout d’abord la mise en place d'une taxe universelle de 1 euro par mois payé par tous les citoyens à partir de 18 ans. · Ensuite le bénéfice (plusieurs millions d’euros) sera versé à un fonds qui doit le distribuer à des personnes en situations sociales difficiles (chômeurs, sans domiciles fixes, agriculteurs, retraités pauvres, handicapés, sous-diplômés ou travailleurs précaires) · Enfin chaque bénéficiaire recevra une part de 400000 euros qu’il pourra utiliser uniquement et exclusivement dans des investissements comme le logement, la formation dans les métiers bien rémunérés et la création ou le rachat d’entreprise. Le fonds ne donnera pas d’argent liquide mais servira de banque pour payer les dépenses liées aux projets des bénéficiaires. Par exemple si 30 millions de citoyens paient la taxe de 1 euros, le bénéfice mensuel de 30 millions d'euros sera répartit entre 75 bénéficiaires qui auront chacun une part de 400000 euros. Ainsi chaque année 900 français modestes et leurs familles bénéficieront de cette taxe pour réaliser leurs projets d'avenir (logement, formation, entrepreneuriat, etc.). Chaque citoyen français ayant des revenus (salaire, rente, prestation sociale ou autre) devra payer cette taxe mais seuls ceux qui ont le plus besoin en bénéficieront, chaque euro collecté sera entièrement redistribué aux français pauvres. De plus ce dispositif est suffisamment indolore pour ne pas impacter le pouvoir d’achat des français. Une fois la taxe appliqué sur le territoire de la France, Un salarié au smic verra son salaire mensuel passer de 1539,42 euros à 1538,42 euros et son salaire annuel passer de 18473,04 euros à 18461,04 euros. Pour un coût dérisoire de 1 euro par mois et de 12 euros par an pour chaque personne, le fonds de grande solidarité fournira des capacités financières importantes aux citoyens en difficultés et a leurs familles pour qu'ils puissent se lancer dans l'entrepreneuriat, faire une formation de haute qualité, acheter un appartement ou investir dans le domaine qui leur tient le plus à cœur. Si la mesure est appliqué et que la population française est comprend son utilité et sa simplicité, alors il sera peut être possible d’augmenter raisonnablement la taxe de 1 a 2 ou 3 euros et de l’élargir aux personnes morales, parallèlement le fonds de grande solidarité pourra recevoir les dons de particuliers d’entreprises de collectivités locales et d'institutions européennes. En plus de la taxe, ces ressources supplementaires permettront de doubler voire de tripler le nombre de bénéficiaires mensuels sur l’ensemble du territoire français. Les classes populaires seront les bénéficiaires exclusifs de la réforme en particulier celles qui vivent dans les zones défavorisées (banlieues, zones rurales ou d’outre-mer). "La taxe diouldeenne" permettra à la france d’atteindre des objectifs politiques économiques budgétaires et sociaux parmi lesquelles : · La transformation des pauvres bénéficiaires d’allocations en salariés et chef d’entreprises ce qui veut dire réparer et remettre en servir l’ascenseur social. · La diminution de la classe populaire et l’augmentation de la classe moyenne ce qui veut dire des dépenses en moins et des recettes en plus pour les budgets de l’état et de la sécurité sociale. · La hausse du pouvoir d’achat de la population défavorisée et donc de la consommation des ménages sur laquelle repose 55% de la richesse nationale produite chaque année en France. · La demonstration de bienveillance supplémentaire de l’Etat envers les citoyens qui souffrent en leur donnant une chance inespérée de s’en sortir et ainsi renforcer la confiance de la population dans l’état républicain et sa promesse d’égalité. Contrairement à une idée répandue et tenace, les couches populaires sont une véritable opportunité et non un fardeau. Chaque citoyen français pauvre a du potentiel, lui donner les moyens l'exploiter est un investissement rentable car en tant que salarié qualifié, contribuable et entrepreneur il sera plus utile a son pays. La part de chaque bénéficiaire est un don offert par 400000 de ses compatriotes pour remplir un double objectif c'est a dire réduire les dépenses contraintes (logement, etc.) et créer de nouvelles sources de revenus (travail; entreprise, etc.) afin de rehausser le pouvoir d'achat de la personne

Soutenez-vous cette idée ?

Pour publier, vous devez être connecté
connectez-vous ou inscrivez-vous

Participer à la coopérative des idées
en 3 étapes

Inscrivez-vous

Pour partager vos idées, vous devez d’abord vous créer un compte : ça prend 2 secondes !

Publiez, partagez vos idées

Santé, travail, sécurité… Publiez et partagez vos idées dans les thèmes de votre choix

Voir les thèmes

Soutenez les bonnes idées

Voter pour soutenir
les meilleures idées en cliquant sur
"Je soutiens"

En savoir plus