PARTAGER

Réussir la transition écologique - France en commun

Faire des futurs réacteurs de fusion nucléaire PROTO une filière d'avenir

PROTO est le nom donné a un réacteur de fusion nucléaire qui devrait être le successeur des projets ITER et DEMO. Ce réacteur ne sera pas construit avant les années 2050. Il doit être sous la tutelle d'une entreprise publique. Il doit faire partie de la stratégie à long terme afin de remplacer toute les centrale à charbon et de fission nucléaire et de se passer des énergie fossiles démontrant la possibilité d'une production d'électricité commerciale de fusion très abondante permettant de résoudre en parti la question du climat.

Cette énergie générée par les futurs réacteur à fusion nucléaire pourrait pour servir à développer la production d'hydrogène décarboné par électrolyse de l’eau, à l’aide d’électricité décarbonée (d’origine nucléaire) ou renouvelable à travers son mix énergétique jusqu'au remplacement des centrales à fission nucléaire par les centrales à fusion nucléaire. Une filière industrielle pour la production d'hydrogène décarboné doit se développer dans ce domaine. Par exemple, au Danemark, dans le cadre du projet Hybalance, Air Liquide a développé, construit et exploite l’unité de production d’hydrogène par électrolyse de l’eau, ainsi que le centre de remplissage. L’électrolyseur d’une capacité de 1,2 MW permet de produire environ 500 kg d’hydrogène par jour sans émissions de CO2.

La production d'hydrogène doit nous permettre à la fois d'alimenter les futures centrales du fusion nucléaire pour la production de plasma en deutérium-tritium et de renouveler l'ensemble du parc automobile en voiture à hydrogène mais aussi les camions et avions.

Soutenez-vous cette idée ?

Pour publier, vous devez être connecté
connectez-vous ou inscrivez-vous

    lzagorac valide l'idée
    a écrit : Faire des futurs réacteurs de fusion nucléaire PROTO une filière d'avenir 2020-11-19 23:21:21 +0100
    Bien que ce scénario me semble un peu idyllique, je soutiens cette idée.

    En 2019, le mix énergétique français en énergie finale comprend 65% d’énergie fossile, 20% d’électricité d’origine nucléaire et 15% d’origine renouvelable. Fossile + nucléaire = 85% du total. Il est illusoire de s’imaginer en finir avec les deux en même temps tout en garantissant un niveau de vie décent à toutes et tous.

    En dépit de Tchernobyl et Fukushima, l’électricité d’origine nucléaire ne saurait être considérée comme la principale menace écologique, ni en termes de réchauffement climatique, ni en termes d’anthropocène. Le nucléaire qui tue c’est le nucléaire militaire : au total, plus de 2000 essais nucléaires ont eu lieu sur la planète. Comment nier l’impact sur le vivant ? Les munitions à uranium appauvri sont devenues une norme. Là encore, crime écologique.

    Penser un 21ème siècle vivable, c’est commencer par bannir l’arme nucléaires comme ses déclinaisons. Penser un 21ème siècle vivable, c’est penser un mix énergétique qui se débarrasse des énergies fossiles tout en assurant un niveau de vie décent à 8 milliards d’humains. C’est certainement le plus grand défi qui se soit jamais posé à l’humanité. Miser sur la technologie qui offre la meilleure efficacité énergétique est incontournable.
    lzagorac valide l'idée
    soutient l'idée de Loïc Boisson Faire des futurs réacteurs de fusion nucléaire PROTO une filière d'avenir je soutiens 2020-11-19 23:21:20 +0100
    Jean Marc Guilloux valide l'idée
    soutient l'idée de Loïc Boisson Faire des futurs réacteurs de fusion nucléaire PROTO une filière d'avenir je soutiens 2020-11-17 17:57:26 +0100
    antoinesavagnier valide l'idée

Participer à la coopérative des idées
en 3 étapes

Inscrivez-vous

Pour partager vos idées, vous devez d’abord vous créer un compte : ça prend 2 secondes !

Publiez, partagez vos idées

Santé, travail, sécurité… Publiez et partagez vos idées dans les thèmes de votre choix

Voir les thèmes

Soutenez les bonnes idées

Voter pour soutenir
les meilleures idées en cliquant sur
"Je soutiens"

En savoir plus