PARTAGER

L’École en commun - France en commun

Abrogation de la réforme Blanquer

Le vrai problème de cette réforme c'est que les gens ont cru que c'était possible de choisir des spécialités par goût en seconde et de quand même être sélectionné dans une filière offrant des débouchés en fin de terminale... Mais non, on ne peut pas aller en école d'ingenieur sans maths ou faire de l'économie ni faire médecine sans avoir fait de la Svt et de la physique chimie... Cette réforme absurde alliée au manque de moyens distribués aux lycées pour la mettre en place à mis en concurrence les matières entre elles, poussé à la fermeture de nombreuses options ou spécialités rares et renforcé les inégalités sociales et fille/garçon dans l'accès aux filières d'excellence. Pire, des élèves regrettent en terminale voire en première l'abandon de telle ou telle matière car ils se rendent compte qu'elle était nécessaire pour leur projet professionnel... Trop tard,,,! On leur demande de savoir quel métier ils veulent en milieu de seconde... Sinon tant pis pour eux ! C'est HONTEUX ! De plus, avant il suffisait d'avoir un baccalauréat pour s'inscrire à l'université mais à force de conduire tout le monde de force au lycée général, de fermer les filières professionnelles parce qu'elles coûtent plus cher, on se retrouve avec bien trop de candidats par rapport au nombre de places à l'université qui devient donc sélective, avec des critères de sélection qui sont opaques et mettent familles et élèves mais aussi enseignants dans l'angoisse. Il faut revaloriser les filières professionnelles et technologiques, redonner du sens au diplôme du baccalauréat quel qu'il soit et ouvrir des places en université dans les filières en tension.

Soutenez-vous cette idée ?

Pour publier, vous devez être connecté
connectez-vous ou inscrivez-vous

    eglvoland valide l'idée
    a écrit : Abrogation de la réforme Blanquer 2022-03-27 22:54:34 +0200
    Personnellement, je suis en première et je crois que cette réforme a du bon et du mauvais. Évidemment, je ne vais pas nier que c’est agréable d’avoir un baccalauréat léger en épreuves terminales (quoique le mien, à option internationale, sera assez chargé), sans avoir d’épreuves de contrôle continu. C’est agréable, mais est-ce bon ? Non, car on brise l’égalité entre les lycées. Les épreuves de contrôle continu doivent être uniques et nationales. Le choix des spécialités permet une plus large diversité des profils et permet par exemple de suivre un enseignement d’informatique en première, duquel on ne pouvait pas disposer auparavant. Je souscris au reste des opinions présentées, et en particulier sur les inégalités femmes/hommes dans les filières d’excellence. En particulier : les mathématiques en tronc commun doivent être obligatoires. Il vaut inventer, poser la question à la jeunesse. On peut imaginer un système de menus, ou une accentuation plutôt qu’un abandon, ou une large diversité de filières. Évidemment, je m’appuie sur ma maigre expérience en filière générale, mais il faut aller de l’avant. C’est ça la France des jours heureux.
    alexyags valide l'idée
    a publié une idée Abrogation de la réforme BlanquerL’École en commun 2022-02-09 15:37:26 +0100

Participer à la coopérative des idées
en 3 étapes

Inscrivez-vous

Pour partager vos idées, vous devez d’abord vous créer un compte : ça prend 2 secondes !

Publiez, partagez vos idées

Santé, travail, sécurité… Publiez et partagez vos idées dans les thèmes de votre choix

Voir les thèmes

Soutenez les bonnes idées

Voter pour soutenir
les meilleures idées en cliquant sur
"Je soutiens"

En savoir plus